Les Tissus

Il existe de nombreux choix de tissus pour vos voiles et il est parfois difficile de savoir vers quoi s’orienter.

C’est pourquoi il est important de discuter de votre projet avec le maitre-voilier afin de bien faire votre choix.

Les questions auxquels vous devez répondre sont les suivantes :

Quel est mon programme de navigation ? Simple croisière ou régatier, voir peut être les deux.

Dans quel région je navigue ?

Quel est mon budget ?

Les Tissus -Le Cœur de votre voile

Notre objectif dans cette item est de vous donner l’information la plus objective possible sur les tissus. D’expérience nous savons que c’est un domaine assez obscur pour des néophytes puisque cela mélange de nombreux éléments avec peu d’informations objectives car souvent liées aux fabricants de tissus, nos fournisseurs.

Il est existe deux grandes familles de « tissu » pour la confection des voiles :

  • Les tissés
  • Les laminés

 

  • Les Tissés

Trame et chaine

Comme indiqué dans le titre, ces tissus sont fabriqués avec une trame et une chaine, la question est de savoir quelles sont les fibres utilisées dans les 2 perpendiculaires, leur densité, leur poids, leur serrage et les résines.

 

1° Cas polyester parfois nommé plus ou moins à tort « Dacron »

Sur la majorité des voiliers de croisière, le tissu employé est un polyester qui peut être un Dacron. Le Dacron est une marque de ex Dupont Demours qui est en fait un polyester particulier qui a de bonnes caractéristiques à la demande en voilerie, en particulier fasseyement, raguage, déchirure et faible déformation. Il est donc important de savoir si votre voile est faite en Dacron, fibre haute ténacité ou en polyester. On ne fait pas une belle voile avec une fibre bas de gamme.

Une fois tissées, les fibres sont chauffées de façon à se rétrécir et donc resserrer le tissage pour obtenir une meilleure élongation dans le biais. C’est là qu’intervient la taille des fils composant le tissage : plus les fils sont fins plus le tissage est serré mieux se tient le tissu. Attention plus les fils sont fins plus le tissu est fragile aux UV et au raguage, oui, je sais c’est compliqué !

Dernière étape de la fabrication du tissu, la finition, c’est-à-dire la résine qui renforce la cohésion des fils et donc du biais. Les tisseurs ont deux méthodes. L’enduction, qui est l’application d’une couche de résine sur les fibres et ce sur les deux faces, bon résultat mais moins durable que l’imprégnation, traitement plus durable dans le temps.

 

Quel tissu polyester demander à mon voilier?

Pour notre part, nous considérons que l’on peut faire de bonnes voiles en polyester avec les références suivantes :

Chez Dimension polyant la Gamme SF ou AP

Chez Bainbridge avec le OPP

Chez Contender la Gamme .46

Il est possible d’utiliser d’autres références de ces mêmes fournisseurs mais pour quelques euros le m² de gain, c’est prendre le risque d’une voile médiocre dans le temps.

 

2° L’hydranet

L’Hydranet, mélange de Dacron et de Spectra tissé est un produit parfaitement adapté aux exigences de la croisière :

  • Le fait d’être un tissé et non un laminé élimine de fait tous les problèmes de délaminages. Le tissé apporte aussi une bien meilleure résistance aux risques de moisissures.
  • Le Spectra est une matière quasiment insensible au Flex c’est-à-dire les problèmes liés au pliage.

 

3° Cas des tissus à Spi

Les tissus à spi sont eux aussi des tissés à base de nylon ou de polyester dans certains cas, gennaker par exemple. Les constructions sont le plus souvent équilibrées, c’est-à-dire autant de fils en trame et en chaine avec un ripstop. Le ripstop est un fil plus gros inséré tout les 8-9 mm, il sert à empêcher une déchirure de filer.

Il existe deux grandes familles dans ces tissus, la différenciation vient de la finition :

  • Les enductions, une résine posée sur le tissu, cela fait des tissus secs avec peu d’allongement mais pas très durables.
  • Les imprégnations, la résine imprègne tous les fils comme son nom l’indique, cela fait des tissus plus souples et plus durables.

Le polyester est utilisé pour les très gros spis ou les gennakers. Le fil polyester ayant des qualités d’allongement bien supérieures au nylon, cela permet de faire des voiles plus plates.

 

  • Les Laminés

1°Le Mylar

Un des laminés que nous utilisons le plus pour les voiles de croisière est le Sandwich Mylar ; il est composé d’un film Mylar protégé sur les deux faces par un taffetas Polyester léger.

Ce taffetas protège le Mylar du raguage et des UV. Avec un collage propre ces laminés peuvent durer presqu’aussi longtemps que les meilleurs Dacron, avec un poids plus faible et une bien meilleure résistance à l’allongement. Ce type de tissu est utilisé en coupe orientée (triradiale).

2°Spectra™/Dyneema™ ou DYS de chez Dimension Polyant

Les voiles de croisière les plus performantes sont le plus souvent en Spectra™/Dyneema™. Cette fibre haut de gamme permet de réduire le poids des voiles de 25%, tout en offrant une excellente résistance à l’allongement et aux UV et une grande solidité. Le Spectra est aussi utilisé pour les grandes courses au large en raison de sa durabilité et de sa résistance aux UV (Vendée Globe, The Race, transats…).

3°Le composite ligne DCX de chez Dimension Polyant

Ce tissu implique d’avoir une coupe orientée. C’est un produit que nous conseillons principalement pour une utilisation Croisière et/ou Régates de Club.

Avec une coupe orientée, il est plus facile de contrôler la forme de la voile de part le moindre allongement du tissu qui est toujours bien aligné dans le sens de l’effort. Le maintien de la forme permet un meilleur enroulement de votre voile.

Les voiles composite sont bien adaptées à des tailles de bateaux allant de 25 a 45 pieds.

Références clients